Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-05-14T12:00:26+02:00

Le pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochet

Publié par Vanes

(J'aurais pu choisir un titre encore plus long.)

(Je sais.)

(J'avais encore envie de mettre des parenthèses.)

 

Bref.

Passons.

Je suis complètement addict aux fils, étoffes et autres trucs de mercerie.

Lâchez moi dans une boutique de "vente d'articles textiles" (pour ne pas dire mondial tissus ou Toto ou tout autres boutiques d'ailleurs.) (chuis pas raciste) (et pas fidèle à un revendeur en particulier) c'est comme si vous lâchiez un enfant dans un magasin de jouets. Je suis comme une ouf, je ne sais plus où donner de la tête, c'est le pied intégral (et la fête de la CB mais ça faut pas l'dire) (donc chut !)

Donc, c'est tout naturellement qu'un jour, je me suis décidée à me lancer à l'assaut des pelotes de laines et autres cotons mercerisés.

Un (autre) jour, je vous parlerais de mon initiation au tricot car c'est pas piqué des vers c't'affaire là ! Pour le moment, causons crochet.

Il y a presque 2 ans, j'ai donc acheté mon premier crochet et ma première balle de coton mercerisé.

C'est à partir de ce moment là que les emmerdes ont commencées...

Je suis gauchère, je dois donc travailler à l'envers de tous les tutos trouvés sur le net.

Et non seulement je suis gauchère, mais en plus, je suis mal latéralisée. (Quand j'dis que chuis bancale comme fille, c'est pas pour du rire !) Genre je dois toujours réfléchir 107 ans pour savoir où est ma droite (et donc ma gauche).

Donc avec un crochet dans une main, le fil dans l'autre, j'étais bien emmerdée pour savoir où piquer, comment tenir le crochet mais surtout, comment tenir le fil.

J'en ai fait des essais.

Tous plus pourri les uns que les autres.

J'ai même essayé de crocheter avec la main droite mais j'me sentais vraiment pas à l'aise.

En plus, les jours qui suivaient, je pleurais ma mère car j'étais pleine de courbatures et de crampes (oui, aux doigts, ça ne s'invente pas ça !)

J'ai donc fait une pause... pendant un an.

Et puis un jour, j'ai réussi à faire mon premier granny.

Quand je le regarde aujourd'hui, je le trouve méga moche et tout tordu mais que voulez vous, je suis une sentimentale :)

Et puis un jour, je me suis dit qu'il allait vraiment falloir essayer.

J'ai fait mes premières tentatives de crochet qui ressemblent à quelque chose.

J'ai fait mes premiers amigurumis et j'ai bizarement trouvé que c'était quand même plus fastoche de crocheter en rond qu'en ligne droite (toujours rapport à ce problème de latéralisation...)

Et puis j'ai réussi.

Et depuis, c'est un peu "jamais sans mon crochet" (enfin sans "mes crochets" en l'occurence car je commence une nouvelle collection :) )

Vanes

(musclée des doigts :) )

(Et puis un jour, j'arrêterais de dire un jour. Mais pas demain, j'ai jardinage !)

 

Le pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochetLe pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochetLe pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochet
Le pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochetLe pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochet
Le pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochetLe pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochetLe pourquoi du comment j'ai voulu me mettre au crochet

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Maman Koala 14/05/2014 15:40

Je suis trop fan de toutes tes parenthèses! Un jour, (hey moi aussi ^^) quand j’arrêterai de procrastiner et de mettre en route plein de projets qui ne verrons jamais le jour, je ferai du crochet moi aussi!

Vanes 15/05/2014 18:22

Procrastination est mon 2ème prénom ! (mais toujours avec un truc à faire dans les mains) (j'aime pas rester les bras ballants) (et mon 3ème prénom, c'est Parenthèse !)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog